^

Notre classe

Communiqué de la CGT Ford

Bataille des 1000 emplois ! La CGT Ford gagne au tribunal contre la multinationale !

Alors que la direction repartait à l'assaut, en pleine campagne présidentielle, menaçant près de 1000 emplois, dont celui de Philippe Poutou, le seul candidat qui risquait le chômage, la CGT Ford vient d'emporter une bataille judiciaire, après s'être inquieté dans les médias Philippe Poutou s’alarme face au risque de fermeture... de sa propre usine. Nous relayons ci-dessous le communiqué de la CGT Ford de Blanquefort.

Source

Le tribunal, statuant publiquement, par jugement mis à disposition au greffe, contradictoirement et en premier ressort, déclare recevable l’action du syndicat CGT Ford Aquitaine Industrie, que la SAS Ford Aquitaine Industrie a pris l’engagement unilatéral d’un maintien de 1.000 emplois sur le site de Blanquefort de cinq années à compter du 24 mai 2013, constate que cet engagement unilatéral n’était pas respecté au 31 décembre 2016.

Le tribunal condamne la SAS Ford Aquitaine Industries à respecter son engagement unilatéral de maintien de l’effectif à 1.000 emplois en contrat à durée indéterminée et en équivalent temps plein à compter du 1er janvier 2018, sous astreinte de 500 euros par jour de retard à compter du 1er janvier 2018 jusqu’au 24 mai 2018, condamne la SAS Ford Aquitaine Industries à payer au syndicat CGT Ford Aquitaine Industries la somme de 3.000 euros à titre de dommages et intérêts, condamne la SAS Ford Aquitaine Industries à payer au syndicat CGT Ford Aquitaine Industries la somme de 2.000 euros sur le fondement de l’article 700 du code de procédure civile, dit n’y avoir lieu à exécution provisoire, condamne la SAS Ford Aquitaine Industries aux dépens.




Mots-clés

Ford   /    Philippe Poutou   /    CGT   /    Notre classe