^

Politique

Répression policière

Bourges. Un nouveau gilet jaune placé en coma artificiel

L’information vient seulement d’être révélée. Un gilet jaune, gravement blessé à la tête le 12 janvier à Bourges, est actuellement dans le coma.

Un nouveau gilet jaune placé dans le coma. L’homme s’était présenté spontanément à l’hôpital après avoir été gravement blessé à la tête durement la manifestation du 12 janvier à Bourges. Celui-ci a progressivement perdu conscience et a été placé en coma artificiel. Il est actuellement situé à l’hôpital de Tours. Nous n’avons actuellement pas plus d’information, notamment sur l’origine de ces blessures. Nous apportons tout notre soutien à sa famille et à ses proches.

Cette histoire n’a pas été sans rappeler celle qui est arrivé à Olivier, pompier volontaire de Bordeaux, qui a été lui aussi gravement à la tête lors de l’acte 9 des Gilets Jaunes. Il a pour sa part été visé par un tir de Flashball alors qu’il était dans le dos et a fait plusieurs jours de coma artificiel.

Selon les autorités, les jours du Gilet Jaune de Bourges ne seraient pas menacés. Le procureur de la République de Bourges, Joël Guarrigue, a saisi l’IGPN. Pourtant, il est bien difficile de faire confiance à ce système judiciaire qui couvre depuis plusieurs semaines les violences de la police. Dans le cas présent, on aurait attendu plus de cinq jours avant que la nouvelle soit rendue publique ! Une manière une nouvelle fois de camoufler les violences. Exigeons la vérité sur cette affaire.

Crédit photo : LP / Fred Dugit




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Violences policières   /    Répression   /    Politique