^

Notre classe

Plans sociaux

Castorama, Brico Dépôt, Pages Jaunes, Mappy : des centaines de postes supprimés

Castorama et Brico Dépôt, deux enseignes du groupe Kingfisher, viennent d’annoncer la suppression de 409 postes. Même son de cloche chez Pages Jaunes et Mappy, du groupe SoLocal, où 900 postes vont être supprimés.

Le groupe anglais Kingfisher, spécialiste dans le commerce du bricolage, a annoncé ce mardi vouloir délocaliser son centre de services financiers et comptables en Pologne, ce qui aurait comme conséquence, selon l’entreprise, la suppression de 409 postes en France chez Castorama et Brico Dépôt.

Le groupe a justifié ces suppressions d’emplois par la mise en place d’un plan de transformation, nommé "One Kingfisher", qui entraînerait aussi le transfert de 164 postes. "C’est intolérable, c’est toujours pour donner plus de dividendes aux actionnaires", a dénoncé à l’AFP un délégué CGT Castorama.

Les suppressions d’emplois concernent 321 postes chez Castorama et 88 chez Brico Dépôt, dans un groupe qui compte 20.000 employés en France. Le plan devrait être effectif d’ici la fin 2018.

Le groupe SoLocal, propriétaire de Pages Jaunes et de Mappy a annoncé aussi la suppression de 1000 postes sur près de 4500, sur la période 2018-2019, dont 800 dès cette année. Une moitié des suppressions de postes toucherait le secteur commercial.

Si on ajoute les 400 suppressions de postes de Nestlé, les 288 de Gemalto, les 2400 de Carrefour, 200 de Pimkie, on ne peut que constater que la bonne santé de l’économie française dont se vante le gouvernement ne profite pas beaucoup à ceux qui produisent toutes ces richesses, les travailleurs.

Crédits photo : @ PHILIPPE HUGUEN / AFP




Mots-clés

Licenciement(s)   /    Notre classe