^

Politique

Massacre à Gaza

Des manifestations de soutien au peuple palestinien un peu partout en France

70 ans après la Nakba, jour pour jour, plus de 60 Palestiniens ont été abattus par l’armée israélienne à la bordure de Gaza et plus de 2400 ont été blessés. Un lundi sanglant en Palestine, jour de l’inauguration de l’ambassade états-unienne à Jérusalem. Face à ce massacre, des milliers de personnes se sont rassemblées dans toute la France en soutien au peuple palestinien, une fois de plus meurtri par le colonialisme israélien.

Depuis lundi, des milliers de personnes ont manifesté à travers l’hexagone leur soutien au peuple palestinien.

A Paris, un millier de personne s’était rassemblé pour dénoncer les crimes de guerre de l’armée israélienne et réclamer la justice pour le peuple palestinien qui se fait abattre dans l’indifférence la plus totale de la communauté internationale. Il y avait deux rassemblements, un place de la République et un place du Trocadéro. Mais dans les deux cortèges, les mêmes mots d’ordre, « Nous sommes tous Palestiniens » et « Liberté Palestine ».

A l’image de la jeunesse palestinienne, la jeunesse en France est là pour continuer à lutter contre le sionisme et réclamer la libération de la Palestine. Des chants comme « Israël assassin ! Macron complice ! » ou « Palestine vivra ! Palestine vaincra ! » étaient repris par la foule notamment par de jeunes filles.

Dans le reste du pays, des mobilisations moindres ont eu lieu comme à Bordeaux, Marseille où plus de 200 personnes étaient présentes. Sur des banderoles ont pouvait lire « Soutien à la résistance du peuple palestinien ».

A Lyon plus de 300 personnes se sont réunies. Au micro, Jérôme Faynel, président du Collectif 69 Palestine, a dénoncé « un massacre de plus dans une Palestine qui a l’habitude de ces massacres ».

A Toulouse, prêt de 400 personnes se sont rassemblées. Particularité de Toulouse, mercredi prochain, le maire Jean-Luc Moudenc va recevoir l’ambassadrice de l’Etat israélien. Un rassemblement est prévu pour protester contre une telle visite. On pouvait donc légitimenent entendre des chants tels que « Israël assassin ! Moudenc, Macron complices ! » . D’autant plus que le 5 juin, à Paris, Macron va inaugurer en grande pompe une exposition sur Israël en présence de Netanyahou.




Mots-clés

colonisation   /    Manifestation   /    Israël   /    Palestine   /    Politique