^

Jeunesse

Lacroix, Macron : même combat !

Déterminés, les étudiants et les personnels du Mirail reconduisent la grève !

Aujourd'hui, les personnels et les étudiants mobilisés du Mirail ont démontré une fois de plus leur détermination contre le projet de fusion. Une journée de mobilisation réussie.

Grève reconduite !

Depuis jeudi 14 décembre, les étudiants et les personnels de l’Université du Mirail sont en grève, après que le président de l’Université Daniel Lacroix ait tenté de faire passer en force l’intégration de l’UT2J dans le projet de fusion des universités toulousaines, trahissant son engagement de respecter la consultation organisée début décembre.

Aujourd’hui, la grève a été reconduite à la quasi-unanimité, dans l’Assemblée Générale des personnels, qui a réuni environ200 grévistes, ainsi que dans l’Assemblée Générale étudiante où se sont ensuite retrouvés plus de 400 étudiants. Une détermination qui s’est confirmée dans les débats, où de nombreuses interventions sont revenues sur la nécessité de bloquer les centres stratégiques de la fac pour renforcer le rapport de force. Objectif : monter en puissance avant les vacances et obtenir une victoire, même partielle, avant Noël !

Une délégation des grévistes du CHU est intervenue à l’Assemblée Générale pour raconter leur longue lutte, témoigner de leur solidarité, mais aussi inviter les étudiants et les travailleurs de l’université à venir les soutenir lors de leur action de blocage de l’Hôtel-Dieu prévue demain (mardi 19 décembre) à partir de 9h.

Daniel Lacroix, menteur professionnel !

Vendredi dernier, après que les étudiants et les personnels mobilisés aient empêché le vote sur la fusion en envahissant le conseil d’administration de la COMUE, la présidence de cette dernière avait organisé un vote par voie électronique, tentant de le faire passer comme un vote à caractère décisionnaire alors qu’il n’est que consultatif. Tout pour casser la mobilisation et tenter de jeter du discrédit sur les grévistes ! Malheureusement pour eux, cet énième mensonge enfumage n’a fait que renforcé la colère et la détermination des grévistes !

Une rencontre s’est ensuite tenue entre le président de la fac, le Directeur Général des Services et les représentants des organisations syndicales personnels et étudiantes. Daniel Lacroix a dû réaffirmer le droit de grève des agents et personnels de l’Université, après que les représentants syndicaux aient dénoncé des pratiques d’intimidations et de pressions exercées sur le personnel BIATOS et sur les étudiants. Des comptes lui ont également été demandés concernant son engagement à respecter les mandats du vote de la consultation, qui a remporté un taux de participation historique et qui s’est très majoritairement prononcé contre le projet de fusion : engagement qu’il a, une fois de plus, foulé aux pieds, reconnaissant explicitement lors de cette rencontre qu’il avait trahi son mandat initial. Malgré cela, Daniel Lacroix, menteur désormais notoire au Mirail, a réitéré sa volonté de ne pas céder aux revendications des grévistes, et de s’accrocher à son poste de président de l’université malgré le large désaveu de la communauté universitaire.

« Nous sommes majoritaires, il est tout seul ! »

Après la rencontre, Daniel Lacroix s’est fait escorter dans l’université par près de 200 étudiants et personnel scandant « Macron, Lacroix : même combat ! » ou encore « Ni oubli, ni pardon : retrait du projet de fusion et démission ! »

Une semaine de mobilisation riche en rendez-vous !

Au programme pour la suite :

  • mardi 19 décembre à 9h à l’Hôtel-Dieu en soutien aux grévistes du CHU.
  • mercredi 20 décembre à 12h30 dans le Grand Amphi du bâtiment de l’accueil pour une Assemblée Générale commune étudiante et personnels.
  • mercredi fin d’après-midi pour un moment festif et convivial (sera précisé bientôt).
  • jeudi à 14h pour une manifestation contre le projet de fusion et l’application du plan étudiant, appelant l’ensemble de l’ESR toulousain mais aussi lycéens et enseignants du secondaire (lieu et parcours seront précisés bientôt).



Mots-clés

Fusion des universités   /    Sélection à l’université   /    Mirail   /    Grève   /    Toulouse   /    Université   /    Jeunesse