^

Jeunesse

Communiqué des étudiant-e-s mobilisé-e-s du Mirail

Lacroix traître, Raimbault complice : en lutte jusqu’au retrait total du projet de fusion

Communiqué des étudiant-e-s du Mirail mobilisé-e-s contre la Fusion des Universités de Toulouse.

La COMUE vote la Fusion par voix électronique : jeu set et match contre la démocratie ?

Vendredi 15 décembre à 8h30 devait se tenir le CA de la COMUE, avec à l’Ordre du Jour le vote sur la Fusion des Universités de Toulouse.

Entre 100 et 200 étudiant-e-s et personnels de l’Université du Mirail, mobilisé-e-s contre la Fusion, ont envahi le CA afin d’empêcher Daniel Lacroix, Président de l’Université Toulouse – Jean Jaurès, de voter pour la fusion, contre l’avis majoritaire de la communauté Universitaire (63 % des personnels et 94 % des étudiant-e-s ayant rejeté la fusion lors de la consultation des 6 et 7 décembre).

Philippe Raimbault, président de l’Université Fédérale de Toulouse, a décidé d’annuler le CA et a annoncé son report à une date ultérieure.

Vendredi 15 décembre en début d’après-midi, nous apprenons que le vote aura bien lieu aujourd’hui… par voix électronique.

Il s’agit pour nous d’une condamnation de plus de la démocratie : alors que notre communauté universitaire s’oppose largement à ce projet, la fusion va être adoptée par ... mail !

Mardi déjà, lors du CA de l’Université Toulouse – Jean Jaurès, Daniel Lacroix avait demandé de procéder au vote sur la fusion sans débat.

Aujourd’hui encore, il n’y aura donc pas de débat : et pour les milliers de personnels et d’étudiant-e-s opposé-e-s à la fusion, aucune possibilité de se faire entendre.

Quel que soit le résultat ce soir du vote de la COMUE, une seule chose et d’ores et déjà sûre : nous nous appliquerons à faire respecter le résultat de la consultation des 6 et 7 décembre :

- dès lundi 18 décembre, en Assemblée Générale Étudiante à 12h30 dans le Grand Amphi
- durant les semaines et mois à venir, et ce jusqu’au retrait du projet de fusion.

Daniel Lacroix traître, Philippe Raimbault complice : en lutte jusqu’au retrait total du projet de fusion !




Mots-clés

Fusion des universités   /    Sélection à l’université   /    Mirail   /    Grève   /    Toulouse   /    Université   /    Jeunesse