^

Monde

Déni de démocratie

Manifestations en Catalogne un an après la répression contre le référendum

Une année après la tenue du référendum pour l’autodétermination de la Catalogne, des actions coups de poing marquent la vitalité de cette cause auprès de la population.

De centaines de membres des Comités de défense de la République (CDR) ont commencé la journée anniversaire en bloquant les voies de chemin de fer de la gare de Gérone, au nord de Barcelone. Des manifestants indépendantistes ont aussi coupé l’autoroute A7, entre Barcelone et Valence, ainsi que l’A2, qui relie la métropole catalane à Madrid.

Samedi dernier, des affrontements ont eu lieu en plein centre de Barcelone, à la Place Sant Jaume et la place Catalogne, quand des militants du mouvement démocratique pour l’autodétermination nationale ont empêché la tenue d’une manifestation des ultra espagnolistes qui prétendaient rendre hommage à la brutale répression perpétrée par la police nationale du premier octobre 2017. Lors de cette contre-manifestation, les manifestants ont dû faire face aussi à la police régionale, contrôlée par le président de la région Quim Torra. Il y a quinze jours, plus de mille personnes avaient déjà fait reculer une manifestation contre l’immersion linguistique catalane organisée par l’extrême droite espagnoliste.

A un an du referendum pour l’autodétermination, la lutte pour la libération des prisonniers politiques, la fin de la répression et le respect du mandat démocratique pour que les catalans puissent constituer leur propre république, reste encore d’actualité. Tout autant que la crise organique de l’Etat espagnol, dont l’agonie du régime de 78 n’a pas encore dit ses derniers mots.

Crédit : AP.




Mots-clés

Catalogne   /    Manifestation   /    Etat Espagnol   /    Répression   /    Monde