^

Société

Racisme décomplexé

Nadine Morano s’obstine : « la France est un pays de race blanche »

Lundi matin, Morano a été invité par Europe 1. Durant l’émission, elle dit ne pas avoir de regrets, et ressort De Gaulle de sa tombe pour se défendre à propos de sa déclaration dans l'émission télé « On n'est pas couché » : la France est un pays judéo-chrétien, de race blanche-.

La discussion a débuté sur la polémique de The Voice avec Mennel Ibtissem-. Nadine Morano explique qu’elle a du mal à croire aux excuses publiques de la jeune femme. Le présentateur, Patrick Cohen, lui demande « Elle a aucun droit à l’erreur ? (...) Vous, vous n’avez jamais dérapé ? Vous n’avez jamais tenu des propos dont vous n’étiez pas très fière ? ». Ce à quoi elle répond non. Le présentateur lui demande alors pourquoi elle a présenté des excuses pour ces propos sur la « France, pays de race blanche ».

Mais Morano semblait préparée à cette question et sort le livre Mémoires d’espoir de Charles de Gaulle pour se justifier comme si la parole de cet ancien président était une vérité absolue. Et donc qu’elle peut maintenir ses propos car « Le Général de Gaulle l’a écrit ». De plus, Morano considère que la comparaison entre ses propos et les messages facebook de Mennel Ibtissem n’est pas possible car « Vous considérez qu’on peut mettre au même niveau (...) quelqu’un qui tient des propos complotistes (...) et le général De Gaulle qui a écrit cette expression que j’ai dite ».

Après la polémique de la Croix de Ploërmel-, Morano s’enfonce encore plus. Bien qu’elle refuse d’admettre avoir commis une erreur en employant le terme « race blanche », Morano prend une position défensive en disant que ces propos ne sont pas d’elle mais du Général de Gaulle.

Crédits photo : Jacques Demarthon. AFP




Mots-clés

Racisme   /    Nadine Morano   /    Société