^

Notre classe

Patron Voyou

SFR : Un salarié licencié pour avoir refusé de faire une photocopie à la soeur du patron

« Vous savez qui je suis ? Je suis la sœur du patron et j’ai le pouvoir vous faire perdre votre emploi » Employé chez SFR, Steevi M s’est vue licencié pour avoir refusé de photocopier des documents personnels de la « sœur du patron ». Un exemple de plus de l’impunité patronale qui peut licencier n’importe qui sans aucun prétexte.

Crédit photo : Reuters

La scène relève de l’absurde. Alors que 3 clientes rentrent dans la boutique SFR de Montesson ( Yvelines), l’une d’entre-elles , employée du groupe, demande à faire photocopier ses feuilles d’impositions. Steevi accepte, mais celle qui se présente comme salariée du Groupe SFR La Défense, lui demande de faire de même pour ses deux amies. Steevi refuse, lui répondant qu’il ne pouvait pas utiliser cette quantité de papiers au détriment du reste de la clientèle. C’est alors que tout dérape.

Le ton monte soudain, « Vous ne savez pas qui je suis ! » commence alors à arguer celle qui se présente comme la sœur du directeur, en vertu de quoi elle lui promet de le faire licencier pour cet affront.

"Vous savez qui je suis ? Je suis la sœur du patron et j’ai le pouvoir vous faire perdre votre emploi"

Trois semaines plus tard, Steevi M reçoit sa lettre de licenciement. On lui reproche d’avoir haussé le ton et de n’avoir effectué aucune des photocopies, une version complètement démentie par les témoins de la scène, comme le rapporte le journal 20 minutes.
« La version de Steevi est confirmée par Céline*, une cliente présente dans le magasin au moment de l’incident, et qui n’a aucun lien de parenté ou d’amitié avec le salarié mis en cause. Cette dernière a rempli et signé une « attestation de témoin », un formulaire officiel qui prévoit des poursuites judiciaires en cas de fausse déclaration. »

Selon le témoignage de Steevi, cette dame se serait bel et bien emportée et aurait ainsi effectué son caprice en public, le menaçant de lui faire perdre son travail, sans que celui-ci ne perde son sang froid. Les menaces mises à exécution, Steevi fait l’objet d’un licenciement instrumentalisé par la famille d’un Haut placé de l’entreprise au motif d’un « manque de respect à une collaboratrice » .

L’intersyndicale du groupe SFR s’insurge, et dénonce, à raison, un licenciement arbitraire. Malgré les nombreux témoignages en faveur de la version de Steevi, ce dernier risque de ne pas réintégrer l’entreprise. Déterminé, Steevi affirme vouloir saisir les prud’hommes afin que justice lui soit rendue.

Derrière un tel licenciement, il faut voir la toute puissance patronale. Avec un Macron aux affaires, les patrons se croient tout permis. La nouvelle Loi travail facilitant assurément ce genre de licenciement arbitraire est un outil non négligeable pour licencier un salarié même si celui-ci effectue son travail correctement comme Steevi.

Ainsi, dans un monde où petits chefaillons abusent fréquemment de leur situation, la parole des employés est discréditée, même lorsque celle-ci atteste des abus révoltants des dirigeants. C’est ainsi que tenir tête à la sœur du patron peut vous coûter votre job.




Mots-clés

SFR   /    Licenciement(s)   /    #LicenciéPour3FoisRien   /    Patrons-voyous   /    Notre classe