^

Politique

Grève à la SNCF pendant les épreuves du BAC ?

Laura, cheminote « Si le gouvernement se souciait vraiment des lycéens qui passent le bac, il retirerait le pacte ferroviaire ». Et Parcoursup avec !

Le gouvernement et la direction de la SNCF, aidés par une offensive médiatique tentent de briser la grève des cheminots en faisant monter la pression des épreuves de BAC qui arrivent. Le comble lorsqu’on sait que ce sont eux qui ont déclenché la guerre avec les cheminots et qu’ils ne lâchent que des miettes face au trois mois de grève et à la consultation qui a acté le rejet ferme de la réforme. Quant au stress généré par la grève au moment des épreuves du baccalauréat, ce n’est surement rien comparé à celui lié à Parcoursup et ses milliers de candidats en attente d’une réponse pour l’année prochaine. Aucune trêve à la grève car c’est le seul moyen aux cheminots de se faire entendre !

Alors que la fin d’année approche pour les étudiants et lycéens, les examens aussi. Si la plupart des examens des étudiants sont passés, les lycéens vont bientôt passer leurs bacs. La grève perlée des cheminots continue et continuera pendant les examens. Le gouvernement et la direction de la SNCF mettent la pression avec les médias sur le cheminots afin qu’ils fassent une pause dans leur grève. Mais les cheminots n’ont pas l’intention de stopper même temporairement leur lutte.

Malgré tout, comme l’explique Laura, cheminotte du Bourget, au micro de RMC, « il se discute en interne de faire une trêve dans notre grève pour les jours d’examen, pour le jour du bac mais on considère que ce n’est pas à nous de faire les efforts ! ». En effet comme le souligne la cheminotte de SUD Rail, « notre grève c’est notre seul moyen de nous faire entendre de la même manière qu’on embête les usagers quand ils vont travailler car ils ne peuvent pas prendre leur train ou l’impact que peut avoir notre grève sur le fret, de la même manière cela impact, malheureusement, les lycéens et les étudiants qui ont besoin de prendre leur train pour aller passer leurs examens ».

SI les cheminots font grève c’est pour défendre leur acquis sociaux mais également pour conserver, améliorer un service public du rail. Cette lutte est dans l’intérêt de tous, usagers et cheminots. De fait, les discours culpabilisants des dirigeants questionnent les cheminots grévistes qui n’ont pas envie de faire rater les examens à des lycéens qui ne sont pour rien dans la réforme du rail mais comme l’explique Laura, « si le gouvernement et la direction de la SNCF sont réellement préoccupés par les lycéens qui ont besoin de se déplacer pour passer leur bac, c’est à eux de faire les efforts, c’est à eux de retirer le pacte ferroviaire ! Si le pacte ferroviaire est retiré on reprendra le travail ! »

« la détermination des cheminots on la voit aujourd’hui ! On n’a pas besoin d’attendre ou de garder des forces ! Les cheminots, après plus de deux mois de mobilisation, après plus de deux mois de grèves, ils sont toujours fortement mobilisés. On a été plus de 94% à répondre contre la réforme ferroviaire au vot’action. Pour moi la détermination, la force elle est là et c’est maintenant qu’il faut l’exprimer car c’est maintenant que cette réforme est en train de passer en force au Sénat et au gouvernement. C’est donc maintenant qu’il faut se mobiliser, se mettre en grève c’est notre seul moyen pour nous faire entendre ! »

Alors non, cette nouvelle offensive pour briser la grève en faisant porter une culpabilité morale sur les cheminots grévistes ne les fera pas fléchir. Les cheminots ont reçu leur fiche de paie il y a peu. Si la direction de la SNCF pleure sur les millions perdus à cause de la grève, si le gouvernement accuse les cheminots de briser l’avenir de la jeunesse, il faut remettre les choses en place. Il leur suffit de retirer leur pacte ferroviaire pour que les cheminots reprennent le travail. Comment leur gouvernement peut il culpabiliser les grévistes alors que le gouvernement de Macron et Cie passe en force la réforme du rail au dépend des usagers et des travailleurs, alors qu’avec Parcoursup ces lycéens qui vont passer leurs examens n’ont toujours pas de facs, sont refusés partout ou sont sur des listes d’attente ?




Mots-clés

Bataille du rail   /    Parcoursup   /    SUD-Rail   /    Cheminot-e-s   /    SNCF   /    Lycées   /    Politique