^

Jeunesse

#parcoursupercherie

Sur Twitter, les lycéens dénoncent les ratés de Parcoursup

C’est à 3 semaines du Baccalauréat, que plus de la moitié des étudiants qui ont demandé des études supérieures se retrouvent aujourd’hui sur le carreau.

C’est mardi 22 mai, que les étudiants qui se trouvent en terminale cette année ont reçu leurs premières réponses pour l’année prochaine. Sur 810 000 étudiants, 400 000 d’entre eux se retrouvent sans réponses positives à leurs vœux sur les filières et les établissements souhaités.

Cette situation a suscité une vague de réactions sur les réseaux sociaux en particulier sur Facebook et Twitter. Beaucoup de lycéens et d’étudiants se sont mobilisés, et, ont lancé des #parcoursupercherie sur twitter ainsi qu’un formulaire pour recenser la réalité de parcoursup.

Leur intention était que les personnes puissent se tenir au courant et aussi de faire en sorte que la mobilisation qu’il y a depuis quelques mois, même si le mouvement lycéen ne s’est mobilisé que de façon embryonnaire (des rassemblements, des manifestations, ou même des occupations, comme au lycée Arago de Paris, ou les lycéens ont tenté d’occuper leur lycée) se poursuivent. Ce sont aussi dans certaines facs, les professeurs eux-mêmes qui démissionnent de leurs fonctions pour protester contre Parcoursup.

Dans certaines villes de France, une grande majorité d’élèves n’ont reçu que des réponses négatives pour l’année prochaine, et, à 3 semaines du baccalauréat, beaucoup de lycéens ne savent pas du tout ce qu’ils vont faire l’année prochaine.

C’est pourquoi les lycéens, étudiants et les personnels doivent se mobiliser contre ces réformes du bac et de l’université, continuer les assemblées générales, les rassemblements, les manifs, les blocages dans les lycées mais aussi dans les villes, continuer à s’intéresser, participer et soutenir les luttes dans les autres secteurs (comme à la SNCF, au CHU…). C’est seulement par le « tous ensemble », qu’on pourra faire plier le président des riches.

Crédits photos : 20 minutes — AR




Mots-clés

Parcoursup   /    Lycées   /    Jeunesse