^

Politique

Appel à soutien !

Toulouse : Après avoir été expulsés du Mirail, les réfugiés occupent un bâtiment dans le quartier du Busca

Après avoir été expulsés de l'université du Mirail en même temps que les étudiants mobilisés, des réfugiés réunis au sein d'un groupe baptisé CROM (Collectif des Occupants Réfugiés du Mirail) occupent un immeuble de bureau de 1900 m2 du centre ville de Toulouse place Henri Russel dans le quartier du Busca. Nous relayons ci-dessous le communiqué du Collectif des occupants réfugiés du Mirail.

Nous, réfugiés, occupons depuis ce samedi au petit matin le 6 rue Henri Russell.
Après avoir été expulsés du gymnase puis de l’université du Mirail dans laquelle nous avions trouvé refuge aux coté des étudiant.E.s , nous n’avons pas d’autre choix que d’occuper cet immeuble avec le soutien des étudiant.E.s qui nous ont hébergés tant bien que mal les jours qui ont suivis notre expulsion.

Cette situation de précarité ne peut plus durer. Comme nous l’avons dit aux autorités préfectorales le 6 mars et le 9 mai dernier nous ne voulons ni quitter Toulouse ni etre dispersés pour les raisons que nous avons exposées. L’ accès aux cours de francais , à une formation, un emploi .A ce titre, la proposition qui nous a ete faite de se rendre à Manne ne peut nous satisfaire . La menace de fermeture de l’hopital La Grave nous permettant jusqu’alors d’acceder aux soins nous inquiète aussi.

Les prochains jours seront durs nous en avons conscience. Notre calvaire est loin d’etre fini. C’est pourquoi nous appelons toutes les personnes sensibles à notre cause à venir nous rejoindre pour faire valoir notre accès à nos droits les plus fondamentaux.

Le Collectif des occupants réfugiés du Mirail.




Mots-clés

Mirail   /    Toulouse   /    Réfugiés   /    Politique