^

Jeunesse

Répression au lycée de Colmar

Un lycéen exclu « avec sursis » pour avoir critiqué l’Éducation Nationale sur Twitter

Ce week-end, la sanction visant Yann, jeune lycéen de 17 ans à Colmar et membre du syndicat général des lycéens est tombé. Il est exclu avec sursis jusqu'en juillet pour avoir critiqué l’Éducation Nationale sur Twitter.

Crédits photo : Radio France - Guillaume Chhum

L’affaire remonte à début avril. Après une première sanction du conseil de discipline. Yann, jeune lycéen en première ES du lycée Bartholdi à Colmar et membre du syndicat général des lycéens, était exclu pour un an. En cause, 3 tweets critiques de Yann envers un professeur et l’Éducation Nationale, jugés diffamatoires et calomnieux par le conseil.

Dans un communiqué, sa famille conteste fermement cette décision, qui a été confirmée ce week-end par la rectrice de Strasbourg, même si la sanction a été réduite. En effet, Yann est aujourd’hui exclu avec sursis jusqu’en juillet.

Quoi qu’il en soit, le gouvernement et ses relais semblent être particulièrement inventifs en termes de répression syndicale et, plus largement, quand il s’agit de faire taire toute voix contestataire qui ose s’élever. Une politique qui va donc jusque dans les lycées, et ce alors que les premières affectations des élèves de Terminale dans l’enseignement supérieur ont été publiées sur Parcoursup ce mardi 22 mai, avec son lot démesuré de « sans facs ».




Mots-clés

Lycées   /    Education   /    Répression   /    Jeunesse