^

Monde

Israël, Etat colonial, Etat assassin

Vidéo d’un palestinien désarmé abattu par un snipper de Tsahal. Israël approuve.

On est malheureusement habitué à voir un palestinien désarmé se faire abattre par un soldat israélien. Mais cette vidéo, devenue virale, a la particularité de venir du côté de Tsahal. Dévoilé lundi sur une chaine israélienne, elle montre un sniper abattre un palestinien qui n’a commis comme seul crime que d’être là, on entend la réaction du soldat de Tsahal qui filme, il crie de joie et dit « Quelle vidéo ! Yes ! Fils de pute… ». Une vidéo ahurissante mais qui montre le vrai visage de l’Etat israélien.

Trois palestiniens sont au bord de la bordure séparant la bande de Gaza du territoire occupé par l’État israélien. L’un s’assoit, un deuxième le rejoint et s’assoit, le troisième reste debout à l’écart, on entend un tir. L’homme resté debout s’effondre. L’homme qui filme hurle de joie rigole et dit en hébreux « Quelle vidéo ! Yes ! Fils de pute… ». Une foule de palestiniens coure pour porter secours à l’homme à terre.
D’après l’armée israélienne, cette vidéo, qui fait froid dans le dos, a été tournée par un soldat le 22 décembre à la bordure de la bande de Gaza. C’est-à-dire lors des manifestations qui ont suivis la reconnaissance de Jérusalem comme capital d’Israël par Donald Trump. Face au scandale, le porte-parole de l’armée a annoncé l’ouverture d’une enquête « approfondie » et a tenu à souligner que « l’incident remonte apparemment à plusieurs mois », selon Le Figaro.

La réaction de Tsahal s’explique par le fait que les palestiniens de la bande de Gaza sont mobilisés depuis deux semaines et le seront jusqu’au 15 mai prochain pour revendiquer le retour des palestiniens qui ont été obligés de fuir, chassés par les israéliens lors de la Nakba en 1948, et qu’en deux vendredi de manifestation pacifique, Tsahal a tué 30 palestiniens et en a blessé plus de 1 400.

Alors que les vidéos de ces dernières semaines montrent des palestiniens désarmés se faire tirer dessus, Tsahal a toujours expliqué que seuls les leaders et les personnes attaquant ou tentant de passer la bordure ont été visé par des tires, cette vidéo vient confirmer que la réalité est tout autre. Cela n’empêche pas les autorités israéliennes d’expliquer que la réponse est proportionnée.

Moins de vingt-quatre heures après la diffusion de la vidéo, Tsahal a déjà rendu publique mardi après-midi les conclusions de son enquête préliminaire. Selon Le Figaro, la vidéo a été filmée aux abords du kibboutz Kissoufim. « Ce film montre un court extrait de la réponse à des émeutes violentes assorties de jets de pierres et de tentatives de sabotage de la clôture, qui ont duré plus de deux heures. Les soldats ont utilisé différents moyens pour disperser ce rassemblement, y compris des sommations et des tirs en l’air. Comme aucune de ces mesures n’était efficace, une seule balle a été tirée sur l’un des Palestiniens soupçonnés d’organiser ces incidents alors qu’il se trouvait à quelques mètres de la clôture. »

Les images pourtant montrent que les trois palestiniens ne font strictement rien. Le ministre de la Défense israélienne d’extrême droite, Avigdor Lieberman, a soutenu le sniper il a même dit « le sniper mérite une médaille et celui qui l’a filmé devrait être rétrogradé ». Naftali Bennett, ministre de l’Éducation, tente de justifier l’injustifiable : « On sait bien, quand on a servi sur un champ de bataille, qu’il n’est pas sérieux de juger depuis un plateau de télévision les soldats israéliens sur la base de ce qu’ils disent en défendant nos frontières. »

On constate bien que Tsahal et le gouvernement israélien bénéficient d’une impunité la plus totale grâce notamment au soutien de l’administration Trump. Le député de la Liste arabe unie Jamal Zahalka explique avec justesse que « cette vidéo prouve que les snipers israéliens ont pour habitude de tuer de sang-froid des Palestiniens désarmés alors qu’ils participent à des manifestations non violentes ». Selon l’ONG israélienne B’Tselem, « des incidents de ce type se sont produits des centaines de fois au cours des dernières semaines dans la bande de Gaza. Ils ont fait des morts et des blessés - avec le plein soutien des responsables politiques et des hauts gradés israéliens. »

L’armée israélienne est une armée coloniale, elle fait la loi dans les territoires occupés de Palestine. Le gouvernement a donné un permis de tuer aux soldats israéliens. Lorsqu’un sniper commet un crime de guerre en tuant une personne désarmée, il est un héros pour le gouvernement et les franges les plus réactionnaires de la société israélienne. Cette vidéo montre toute la barbarie de ce qu’est la colonisation israélienne qui dure depuis bientôt 70 ans. La fondation de l’État israélien s’est faite dans le sang des palestiniens et tant que l’État sioniste continuera à œuvrer dans l’impunité la plus totale avec le soutien des pays impérialistes, Tsahal continuera de commettre des crimes de guerre. Mais il faudra plus que ça pour en finir avec la résistance héroïque du peuple palestinien qui lutte depuis 70 ans contre l’occupation israélienne, après a avoir lutté contre l’occupation britannique et avant ça ottomane. Palestine vivra, Palestine vaincra !




Mots-clés

Israël   /    Palestine   /    Répression   /    Monde