^

Monde

Etats-Unis

Walmart retire de la vente ses t-shirt anti Trump "Impeach 45"

Mercredi, la collection de vêtements qui portait l’inscription "Impeach 45", ce qui insinuait la destitution de Trump, a été retirée de la circulation après une menace de boycott sur les réseaux sociaux.

Article traduit de La Izquierda Diario

"Ces produits étaient vendus dans la troisième partie de notre espace de vente, mais ils n’étaient pas offerts directement par Walmart. Nous retirons ce type de produit et nous allons revoir les politiques de notre espace de vente", s’est excusé l’entreprise dans un communiqué divulgué par la chaîne Fox News.

Les vêtements en question jouaient sur le fait de porter la devise « impeach 45 » ce qui peut se comprendre comme « Révoquez le 45e président des États-Unis : Donald Trump »

À peine le magnat new-yorkais était-il élu que la procédure d’impeachment était scandée dans la rue lors d’énormes mobilisations. Cette demande est depuis devenue plus forte avec les découvertes d’une possible ingérence russe lors de la campagne de 2016 afin de favoriser celui-ci. 

En effet, le président est l’objet depuis des mois de différentes investigations dont certaines ont pour objet d’élucider si, après avoir pris possession du bureau oval, Trump n’aurait pas essayé d’empêcher les investigations du FBI sur une présumée ingérence russe, ce qui pourrait, si c’est le cas, forcer sa destitution. 

C’est pour cela que, dès qu’il s’est su que Walmart vendait cette collection de vêtements, différents groupes conservateurs affiliés à Trump ont commencé une forte campagne sur les réseaux sociaux afin de boycotter l’entreprise avec le hashtag #BoycottWalmart qui s’est très vite transformé en ‘trending topic’ sur Tweeter.

La nouvelle s’est rapidement répandue et beaucoup ont insinué que les t-shirts devaient être une vengeance « made in China » en référence aux vêtements que Walmart achète très peu chers sur les marchés asiatiques, comme si cela faisait partie de la guerre commerciale et technologique et aux brevets qu’a lancés Trump contre la Chine ces derniers mois.




Mots-clés

Donald Trump   /    Etats-Unis   /    Monde