http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
21 de janvier de 2019 Twitter Faceboock

L’autre "grand débat"
En plein mouvement des Gilets jaunes, Macron le versaillais reçoit les grands patrons au château
Léa Luca

Alors que la mobilisation des Gilets jaunes bat son plein, Macron a réuni 150 patrons à Versailles pour les rassurer sur l’avenir des réformes. Un autre "grand débat" où, cette fois, les invités ont de grandes chances d’être écoutés.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/En-plein-mouvement-des-gilets-jaunes-Macron-le-versaillais-recoit-les-grands-patrons-au-chateau

En plein cœur de la mobilisation des Gilets Jaunes, constituant un des épisodes de lutte des classes les plus importants de la Vème République, la venue à Versailles d’Emmanuel Macron le jour de l’anniversaire de la décapitation de Louis XVI ne manque pas d’ironie. Alors que le souvenir de 1789 est au coeur de l’imaginaire des Gilets jaunes, qui ont fait resurgir en France le spectre de la révolution, Macron n’hésite pas à inviter 150 patrons des plus grandes multinationales mondiales pour venir discuter dans le somptueux palais symbole de la royauté… et de sa mise à bas.

Au nombre des invités on compte les PDG de Coca-Cola, Microsoft, Ikea, Jp Morgan, Samsung, General Electric, Bosch, etc. Autant de grands patrons que Macron veut rassurer sur sa capacité à faire de la France un terrain favorable aux investissements, en passant les réformes nécessaire pour maintenir des profits croissants au grand capital. Sur le terrain outre Macron, c’est l’ensemble des ministres du gouvernement qui s’est déplacé pour ce rendez-vous. « Nous voulons leur exposer notre diagnostic sur le contexte actuel des “gilets jaunes”, explique-un représentant de l’Elysée cité par Le Monde. Il y a une volonté de pédagogie sur ce qui a été fait depuis dix-huit mois pour améliorer l’environnement économique, mais nous espérons également demander aux entreprises de prendre leur part à l’émergence d’un modèle économique nouveau. »

Un diagnostic d’autant plus critique que les Gilets jaunes, en lutte contre les réformes adoptées pour satisfaire le patronat, semblent actuellement menacer la capacité à réformer des du gouvernement. "Quand vous êtes aux Etats-Unis, vous avez l’impression que la France est en guerre civile" s’inquiète ainsi le président du Medef International. Loin du triomphalisme conquérant du dernier sommet, Emmanuel Macron veut rassurer ses partenaires : la situation est sous contrôle, qu’ils n’hésitent pas à venir exploiter en France en toute sérénité.

Alors qu’après dix semaines de manifestations et de blocages le gouvernement mise tout sur le Grand débat pour tenter d’éteindre la mobilisation en faisant mine d’écouter les « doléances » du peuple, il peine comme toujours à maintenir les apparences jusqu’au bout. Par décence, ou par tactique Macron aurait pu repousser cette démonstration de flagornerie aux pieds du grand capital et un tel étalage de luxe, il s’est abstenu. Entre la parodie démocratique à laquelle les Gilets Jaunes ne sont pas même conviés, et l’accueil de rois accordés aux plus grands patrons du monde, personne ne se trompe sur l’identité des véritables interlocuteurs de Macron.

Crédit photo : Ludovic Marin/Pool.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
siterevolutionpermanente@gmail.com
www.revolutionpermanente.com